Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

L’hypnothérapie en milieu hospitalier

Dans le cadre de son approche globale de la prise en charge du patient, l’hôpital d’Aix-en-Provence utilise désormais l’hypnose médicale. Pour ce faire, une partie de son équipe de 800 personnes est actuellement formée à la technique pour disposer au final d’un binôme médecin-infirmier référent hypnose dans tous les services. En son statut de directeur, Joël Bouffiès assure que ce genre de méthode s’inscrit dans le progrès médical au même titre que les scanners et autres appareils innovants. Il ajoute également que la prise en charge de la douleur est devenue indispensable et requiert des traitements médicaux à améliorer avec des techniques complémentaires qui améliorent l’état du patient et la relation patient-soignant.

Les effets de l’hypnothérapie

Parmi les patients traités à l’hypnose, Philippe F. est victime de sclérose en plaque et les séances d’hypnose médicale lui ont permis d’éviter les neuroleptiques et de se retirer dans une bulle. Pour surmonter la douleur au quotidien, il fait de l’auto-hypnose : bien s’installer, faire des exercices de respirations profondes et imaginer des endroits champêtres.

De son côté, Christine Conti-Zolin, psychologue de l’hôpital détaille les déroulements de l’hypnose en milieu hospitalier : une séance de 5 à 45 minutes aux urgences pour guider par la voix le patient pour l’inciter à se connecter à ses ressources internes de bien-être et de détente tout en l’aidant à évoluer les perceptions, émotions, pensées et comportements limitant. Pour confirmer ses dires, le docteur Delphine Boudoin, responsable de l'unité de traitement de la douleur ajoute que l'hypnose médicale constitue une aide dans les moments de douleur complexe ou chronique où les soignants ont des procédés médicaux limités dans les services d’urgence, de chirurgie viscérale ou urologique, de gériatrie, de rééducation, de gynécologie, etc.